Parcours historiographiques

Histoire de la Grèce ancienne

De la période archaïque à la période hellénistique

Sélection des articles par Vincent Azoulay, avec la collaboration de Nicolas Stromboni

La parution d’un numéro spécial consacré à l’histoire grecque dans les Annales (69-3) n’avait rien d’une évidence tant celle-ci a longtemps occupé une place marginale dans la revue et ce, tout particulièrement avant 1950 : faute de séries statistiques significatives, seuls trois articles sur l’Antiquité grecque furent ainsi publiés durant les vingt premières années des Annales, touchant d’ailleurs tous à des questions économiques et financières (Gustave Glotz, Andréas Micheal Andréades, Édouard Will). Longtemps en sommeil, cette veine d’histoire économique a été réactivée, au milieu des années 1990, par un article de Raymond Descat et, tout récemment, par l’article de Julien Zurbach sur les statuts en Grèce archaïque.

S’ils sont peu nombreux, les articles d’histoire grecque parus dans les Annales offrent toutefois un miroir grossissant – et en partie déformé – des évolutions historiographiques survenues dans la seconde moitié du XXe siècle. On y trouve ainsi représentés les grands noms de l’histoire grecque des années 1950-1960 (Édouard Will, Louis Gernet et Jean-Pierre Vernant), à un moment où ceux-ci étaient encore loin d’avoir la reconnaissance dont ils jouissent aujourd’hui. À partir des années 1970, la revue se fit l’écho, à un rythme plus soutenu, des nouvelles manières de faire de l’histoire ancienne, en donnant toute sa place à l’anthropologie historique et à l’approche structuraliste des mythes et de la religion (Louis Gernet, Jean-Pierre Vernant, Marcel Detienne, Nicole Loraux, Pauline Schmitt-Pantel), tout en s’ouvrant aussi à l’approche dumézilienne et indo-européenne alors en vogue (Bernard Sergent et Dominique Briquel). L’histoire sociale du monde grec ne fut toutefois jamais abandonnée, comme en témoignent les articles de Paul Veyne en 1969 et 1982 (et les critiques qui lui furent adressées) ou encore celui de Jean Ducat.

Au tournant des années 1980, les Annales publièrent pour la première fois (et la seule fois jusqu’à aujourd’hui) un numéro entièrement consacré à l’histoire ancienne : dirigé par François Hartog, il plaçait au cœur de la réflexion la construction des sources antiques (tant archéologiques, épigraphiques, papyrologiques que « littéraires »). Ce numéro marqua le coup d’envoi d’une séquence réflexive, visant à mieux cerner la manière dont les Grecs avaient eux-mêmes produit leur propre histoire et s’intéressant, plus largement, à la constitution des « savoirs grecs » (François Hartog, Catherine Darbo-Peschanski, Pascal Payen et, plus récemment, Karin Mackowiak et Claude Calame). En revanche, l’histoire culturelle ne reçut alors qu’un faible écho dans la revue, tout comme l’histoire des femmes (à l’exception de l’article de Giulia Sissa et de la note critique de Claude Mossé) : il fallut attendre 2012 pour que fût publié un numéro spécial sur les « Régimes de genre » coordonné par Violaine Sebillotte et Didier Lett, et accordant une large place à l’Antiquité.

Dans ce paysage historiographique brossé à grands traits, un dernier élément mérite d’être signalé : la parution régulière d’articles sur le politique en Grèce ancienne (Marcel Detienne, Claude Mossé, Nicole Loraux, Catherine Darbo-Peschanski, Egon Flaig, François de Polignac, Anna Heller). C’est cette tradition initiée il y a cinquante ans qui trouve son prolongement dans le numéro spécial publié aujourd’hui.

De la création de la revue à 1960

Gustave Glotz, « Le prix du papyrus dans l’antiquité grecque », 1-1, 1929, p. 3-12.

Andréas Micheal Andréades, « Les finances de guerre d’Alexandre le Grand », 1-3, 1929, p. 321-334.

Édouard Will, « Trois quarts de siècle de recherches sur l’économie grecque antique », 9-1, 1954, p. 7-22.

Louis Gernet, « Delphes et la pensée religieuse en Grèce », 10-4, 1955, p. 526-542.

Jean-Pierre Vernant, « Du mythe à la raison. La formation de la pensée positive dans la Grèce archaïque », 12-2, 1957, p. 183-206.

Paul Courbin, « Dans la Grèce archaïque : valeur comparée du fer et de l’argent lors de l’introduction du monnayage », 14-2, 1959, p. 209-233.

Les années 1960 et 1970

Marcel Detienne, « En Grèce archaïque : géométrie, politique et société », 20-3, 1965, p. 425-441.

Alexandra Wasowicz, « À l’époque grecque : le peuplement des côtes de la mer Noire et de la Gaule méridionale », 21-3, 1966, p. 553-572.

Paul Veyne, « Panem et circenses : l’évergétisme devant les sciences humaines », 24-3, 1969, p. 785-825.

Jean Ducat, « Le mépris des Hilotes », 29-6, 1974, p. 1451-1464.

Annie Schnapp, « Les ‘siècles obscurs’ de la Grèce (note critique) »,29-6, 1974, p. 1465-1474.

David Asheri, « Tyrannie et mariage forcé. Essai d’histoire sociale grecque », 32-1, 1977, p. 21-48.

Pauline Schmitt, « Athéna Apatouria et la ceinture : les aspects féminins des Apatouries à Athènes », 32-6, 1977, p. 1059-1073.

Jean Andreau, Alain Schnapp et Pauline Schmitt-Pantel, « Paul Veyne et l’évergétisme », 1978, 33-2, p. 307-325.

Nicole Loraux, « L’autochtonie : une topique athénienne. Le mythe dans l’espace civique »,34-1, 1979, p. 3-26.

Claude Mossé, « Comment s’élabore un mythe politique : Solon, ‘père fondateur’ de la démocratie athénienne », 34-3, 1979, p. 425-437.

Bernard Sergent, « Les trois fonctions des Indo-européens dans la Grèce ancienne : bilan critique », 34-6,1979, p. 1155-1186.

Les années 1980

Dominique Briquel, « Initiations grecques et idéologie indo-européenne », 37-3, 1982, p. 454-464.

François Hartog, « Introduction : Histoire ancienne et histoire », 37-5/6, 1982, p. 687-696.

Moses I. Finley, « Le document et l’histoire économique de l’Antiquité », 37-5/6, 1982, p. 697-713.

Annie Schnapp-Gourbeillon, « Naissance de l’écriture et fonction poétique en Grèce archaïque : quelques points de repère », 37-5/6, 1982, p. 714-723.

Anthony Snodgrass, « La prospection archéologique en Grèce et dans le monde méditerranéen », 37-5/6, 1982, p. 800-812.

Paul Veyne, « Critique d’une systématisation : les Lois de Platon et la réalité », 37-5/6, 1982, p. 883-908.

Giulia Sissa, « Une virginité sans hymen : le corps féminin en Grèce ancienne », 39-6, 1984, p. 1119-1139.

François Hartog, « Les Grecs égyptologues », 41-5, 1986, p. 953-967.

Annie Schnapp-Gourbeillon, « Homère, Hipparque et la bonne parole », 43-4, 1988, p. 805-821.

Catherine Darbo-Peschanski, « La politique de l’histoire : Thucydide historien du présent », 44-3, 1989, p. 653-675.

Luciano Canfora, « Lire à Athènes et à Rome », 44-4, 1989, p. 925-937.

Les années 1990

Pascal Payen, « Discours historique et structures narratives chez Hérodote », 45-3, 1990, p. 527-550.

Catherine Darbo-Peschanski, « Question de temps : entre historiographie et droits grecs », 47-6, 1992, p. 1097-1112.

Claude Mossé, « Histoire des femmes et sociétés anciennes (note critique) », 48-4, 1993, p. 999-1003.

Raymond Descat, « L’Économie antique et la cité grecque. Un modèle en question »,50-5, 1995, p. 961-989.

Catherine Darbo-Peschanski, « Condition humaine, condition politique. Fondements de la politique dans la Grèce archaïque et classique », 51-4, 1996, p. 711-732.

Egon Flaig, « Processus de décision collective et guerre civile : l’exemple de l’Odyssée. Chant XXIV, vv. 419-470 », 52-1, 1997, p. 3-29.

François de Polignac, « Anthropologie du politique en Grèce ancienne (note critique) », 52-1, 1997, p. 31-39.

Gérard Lenclud, « Les Grecs, les autres (et nous) (note critique) », 53-3, 1998, p. 695-713.

2000 à aujourd’hui

Karin Mackowiak, « Les savoirs de Thalès et de Kadmos. Histoire et représentations religieuses en Grèce ancienne », 58-4, 2003, p. 859-876.

Denis Rousset, « La cité et son territoire dans la province d’Achaïe et la notion de ‘Grèce romaine’ », 59-2, 2004, p. 363-383.

Marie Cecilia D’Ercole, « Identités, mobilités, et frontières dans la Méditerranée antique », 60-1, 2005, p. 165-181.

Vincent Azoulay, « La gloire et l’outrage. Heurs et malheurs des statues honorifiques de Démétrios de Phalère », 64-2, 2009, p. 303-340.

Anna Heller, « La cité grecque d’époque impériale : vers une société d’ordres ? », 64-2, 2009, p. 341-373.

Claude Calame, « Vraisemblance référentielle, nécessité narrative, poétique de la vue. L’historiographie grecque classique entre factuel et fictif », 67-1, 2012, p. 81-101.

Violaine Sebillotte Cuchet, « Régimes de genre et Antiquité grecque classique (Ve-IVe siècles av. J.-C.) », 67-3, 2012, p. 573-603.

Julien Zurbach, « La formation des cités grecques. Statuts, classes et systèmes fonciers », 68-4, 2013, p. 957-998.

flux rss  Les Éditions

Langues d'Islam (XIe-XVe siècle)

Lire la suite

Rencontre autour des dernières parutions sur Foucault

Lire la suite

Foucault à Münsterlingen

Lire la suite

EHESS

Bureaux 70-71

105 boulevard Raspail

75006 Paris

annales@ehess.fr